Formation Qigong tuina, programme

Première année

Lors de cette année, sont abordées :

  • Une partie des fondements théoriques de la médecine traditionnelle chinoise  (théorie du yin et du yang, les cinq mouvements ou agents [wu xing], les méridiens et les collatéraux ; qi, sang, liquides organiques et leur relation dialectique, les six perversités climatiques ; les organes et les viscères ; la différenciation des syndromes (bian zheng) et les huit règles).
  • L’étude des déséquilibres externes d’origine traumatique.
  • De la pratique avec la localisation des méridiens et des principaux points, des techniques manuelles de qigong tuina appliquées aux déséquilibres énergétiques étudiés, et, enfin, des techniques de qigong soit pour renforcer l’énergie du praticien et l’amener jusqu’au bout des doigts pour travailler, soit à proposer au consultant.

Deuxième année

En seconde année, sont appréhendés :

  • d’autres bases théoriques (l’étiogénie, la pathogénie, les principes de rééquilibrages, les différents syndromes, les quatre temps de l’examen, les six qi, les wu shen)
  • l’étude de désordres énergétiques internes simples en lien avec l’étude des systèmes organiques.
  • l’approfondissement du ressenti par le toucher à travers d’autres techniques de qigong tuina et d’analyse par le qigong.

Troisième année

La médecine chinoise est regardée au travers de textes classiques de philosophie ou de médecine.

La pratique en qigong tuina est abordé à travers des cas réels avec une personne physiquement présente. Les problèmes choisis sont plus complexes.

Rééquilibrer par le qigong c’est avant tout mettre en jeu la souplesse (ling huo), au-delà des connaissances théoriques.

Chaque personne est unique et il y a plusieurs manières de rééquilibrer un même désordre. Tout est dans le choix des points et des méthodes de travail.

Nous aurons ainsi la possibilité d’intégrer toutes les données théoriques et pratiques que nous avons apprises au cours des deux premières années : pratiquer le bilan énergétique à travers les quatre temps de l’examen ; établir  la différenciation des syndromes et appliquer les huit règles ; poser les principes du rééquilibrage en fonction du ou des syndromes identifiés ; choisir les techniques de travail et es appliquer et proposer des exercices de qi gong adaptés à la personne.

Page précédente : organisation

Page suivante : pratique